Ligue Anti-impérialiste : Programme et processus

Ligue Anti-impérialiste : Programme et processus

Translator

 

Nous partageons un texte publié par la Ligue Anti-impérialiste ce 2 juin 2024. La fondation de la Ligue Anti-impérialiste a été annoncée le 23 décembre 2023, par un communiqué publié dans le média international The Red Herald. La Ligue Anti-impérialiste a également rendu public la composition de son Comité d’organisation, composé de délégués des organisations Partizan (Turquie), Front révolutionnaire de défense des droits du peuple (Brésil), Front pour la défense des luttes du peuple (Équateur) et Courant du peuple – Soleil rouge (Mexique).

 

Anti-impérialistes du monde entier, unissez-vous !

 

LA LIGUE ANTI-IMPÉRIALISTE EN TANT QU’ORGANISATION CENTRALE INTERNATIONALE UNIFIÉE DE LA LUTTE CONTRE L’IMPÉRIALISME

 

INTRODUCTION :

Le système impérialiste prévaut même dans les coins les plus reculés de notre monde. La différence essentielle et importante entre le système capitaliste et tous les systèmes d’exploitation précédents est qu’il a un caractère international. Cette caractéristique structurelle exige que le système prévale non seulement économiquement, mais aussi politiquement, culturellement, moralement, éthiquement, philosophiquement, administrativement… dans tous les domaines de la vie. Les propriétaires du système d’exploitation, d’une part, se livrent une concurrence impitoyable pour obtenir une plus grande part de l’exploitation et étendre les zones d’exploitation et, d’autre part, ils organisent des alliances internationales contre la classe ouvrière et les peuples opprimés du monde. Tandis que les classes dirigeantes, avec leurs organisations économiques, politiques et militaires au niveau national et international, tentent de sécuriser le système d’exploitation impérialiste dans son ensemble et leurs propres zones de domination, elles obligent tous les groupes opprimés et exploités à se débrouiller seuls. Car l’unité et la lutte commune des groupes opprimés et exploités sont leur plus grande crainte.
La cause principale de la faim, de la pauvreté profonde et généralisée, des guerres injustes et sans fin est le système impérialiste (capitaliste monopoliste) qui domine notre monde et dans lequel nous vivons, qui a conduit l’ensemble de l’humanité à une grande décadence, qui poursuit son existence par l’exploitation brutale et effrénée, l’oppression et le pillage. Soit l’humanité sera condamnée avec toutes les conséquences négatives que ce système brutal d’exploitation implique, soit elle enverra ce système pourri dans les poubelles de l’histoire, là où il doit être. Il n’y a pas d’autre voie ni de solution intermédiaire. La Ligue anti-impérialiste se définit comme une partie directe de la lutte des classes et représente l’une des deux lignes irréconciliables de la lutte des classes. La ligne qu’elle représente comprend la défense des revendications justes et légitimes des travailleurs et des ouvriers du monde entier, de la paysannerie pauvre et sans terre, des peuples et des nations opprimés. Elle se positionne comme l’un des sujets importants de l’action de changement, non pas comme une résistance générale contre l’existant, non pas comme une plainte à propos de l’existant.
La ligne politique anti-impérialiste n’aura un caractère cohérent et mobilisateur pour la révolution que si elle est subordonnée à l’idéologie scientifique du prolétariat.
Outre la classe ouvrière, la colère et la réaction de la paysannerie, de la petite bourgeoisie urbaine, des nations opprimées et d’autres groupes de travailleurs contre l’impérialisme ne seront sans doute pas unifiées sur des bases de classe. Les mouvements de libération sociale et nationale représentant ces classes, les mouvements écologistes, les organisations paysannes, les mouvements de femmes, les mouvements de jeunes qui s’opposent à la destruction de l’impérialisme n’auront jamais la cohérence de la ligne politique du prolétariat. Par conséquent, ce sera une tâche historique du prolétariat de faire en sorte que les forces anti-impérialistes, qui ne sont pas d’accord avec les différentes formes d’organisation, les moyens de lutte et, bien sûr, avec sa ligne politique, transforment l’indécision en détermination, l’incohérence en cohérence. Sur cet axe, la classe ouvrière a pour tâche de former une ligne politique qui rende cohérents et déterminés ses alliés qui ressentent de la colère et de la réaction contre l’impérialisme pour des raisons de classe, sociales et économiques.
Dans les conditions actuelles, où la lutte des classes se poursuit avec acharnement dans tous les domaines de la vie, il est de notre responsabilité inéluctable d’être plus efficaces en faveur du prolétariat et des peuples opprimés en réalisant des syndicats guidés par la conscience de classe prolétarienne à l’échelle internationale. L’LAI est l’organisation pratique de cette responsabilité.

 

QUALITÉ, PROGRAMME, PRINCIPES D’ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA LIGUE ANTI-IMPÉRIALISTE

1)Nom : LIGUE ANTI-IMPÉRIALISTE (LAI)

2) La nature de la Ligue anti-impérialiste :

a) La Ligue anti-impérialiste est une formation capitaliste anti-impérialiste, anticapitaliste, antifasciste, antiféodale et antibureaucratique. Elle s’oppose à l’impérialisme, au fascisme, au racisme, à la discrimination et à toutes les formes de réaction.

b) La Ligue anti-impérialiste considère le système impérialiste comme la source de tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés. Par conséquent, son combat ne se limite pas à la lutte contre les conséquences négatives visibles, mais vise également à éliminer les causes de ces conséquences.

c) La Ligue anti-impérialiste se fonde sur la politique “des masses aux masses” et adopte le mécanisme de la critique-autocritique comme méthode de reddition de comptes aux masses en tant que nécessité de cette politique.

3) Les principes d’organisation de la Ligue anti-impérialiste

a) La Ligue anti-impérialiste est fondée sur le principe du centralisme démocratique et ce principe est déterminant pour toutes ses activités.

b) La Ligue anti-impérialiste est ouverte à la participation de toutes les organisations et de tous les individus qui se définissent comme anti-impérialistes et qui acceptent le programme et les principes de l’LAI. L’LAI accepte comme membres toutes les personnes et organisations qui acceptent le principe du centralisme démocratique et le programme de l’LAI.

c) Conformément au principe du centralisme démocratique, les membres de la Ligue anti-impérialiste participent au processus de décision et à la définition des orientations politiques et pratiques de l’LAI.

d) Les membres de la Ligue anti-impérialiste reprennent les décisions prises dans le cadre du centralisme démocratique et du travail pratique et agissent avec le sens de la responsabilité pour le succès du travail politique, pratique et organisationnel décidé.

4) Structure organisationnelle de la Ligue anti-impérialiste

a) L’organe suprême de la Ligue anti-impérialiste est le Congrès de l’LAI. Le programme, le mécanisme d’organisation, le fonctionnement et le style de travail de l’LAI sont déterminés par le Congrès de l’LAI.

b) Le Congrès de la Ligue anti-impérialiste se réunit tous les deux ans.

c) Entre les deux congrès, la Ligue anti-impérialiste sera dirigée et guidée par le Comité central de direction de l’LAI, qui sera présidé par le président de l’LAI et formé par des élections selon le principe du centralisme démocratique.

d) La Ligue anti-impérialiste cherche à créer des sous-comités au niveau régional, parallèlement à l’expansion des pays dans lesquels elle est organisée. Dans la structure actuelle des membres, il existe des comités régionaux de l’LAI pour l’Amérique latine et pour l’Europe.

e) Les présidents des comités régionaux de la Ligue anti-impérialiste font partie de l’organe central de direction de l’LAI.

f) Des commissions sont constituées sur les thèmes contenus dans le programme de la Ligue anti-impérialiste. Ces commissions travaillent en coordination avec l’organe central de direction de l’LAI.

Objectifs de la Ligue anti-impérialiste (LAI) :

1) La Ligue anti-impérialiste est une formation capitaliste anti-impérialiste, anticapitaliste, antifasciste, antiféodale et antibureaucratique. Elle s’oppose à l’impérialisme, au fascisme, au racisme, à la discrimination et à toutes les formes de réaction.

2) La Ligue anti-impérialiste Elle prône la plus grande unité possible contre l’impérialisme et lutte pour sa réalisation.

3) La Ligue anti-impérialiste s’oppose aux guerres injustes et réactionnaires. L’LAI défend une attitude conforme au principe de l’internationalisme prolétarien contre la guerre d’occupation et de division menée par les puissances impérialistes entre elles et par leurs valets.

4) La Ligue anti-impérialiste : Elle s’oppose à toutes sortes d’alliances militaires et économiques (OTAN, FMI, BM, ONU, BRICS, UE…) formées par les impérialistes et les classes dirigeantes réactionnaires les uns contre les autres et contre les peuples. Elle considère la lutte contre ces alliances comme l’un des objectifs les plus importants de la lutte anti-impérialiste.

5) La Ligue anti-impérialiste reconnaît les luttes pour l’indépendance sociale et nationale contre l’impérialisme et ses suppôts et soutient fermement les luttes révolutionnaires de libération, en particulier les guerres populaires et les guerres de libération nationale contre les occupations impérialistes. La Ligue anti-impérialiste soutient et participe à la lutte du prolétariat mondial et des peuples opprimés contre l’oppression et l’agression idéologique, politique, économique, militaire et culturelle des impérialistes et de leurs laquais.

6) La Ligue anti-impérialiste est aux côtés des prisonniers communistes, révolutionnaires et démocratiques et des prisonniers de guerre qui luttent pour la libération sociale, nationale et démocratique et les soutient par tous les moyens.

7) La Ligue anti-impérialiste lutte contre les appareils violents (armée, police, services secrets, etc.) de la structure dirigeante, qui ont été mis en place dans le but d’opprimer et de contrôler les peuples, et contre toutes les formes de réaction qui tentent de dominer la vie des masses. Car l’impérialisme est réactionnaire du début à la fin. La nature de ce système réactionnaire produit des crises économiques, politiques et sociales.
La structure de crise du système impérialiste développe inévitablement la tendance à la militarisation et au fascisme de la structure dirigeante et de la partie de la société influencée par elle.

8) La Ligue anti-impérialiste reconnaît la tâche actuelle et historique de la classe ouvrière. Elle s’oppose aux politiques qui exacerbent l’exploitation de la classe ouvrière et visent à la disperser et à la rendre impuissante face au capital en forçant la désorganisation. Elle soutient les syndicats de classe dans lesquels s’expriment les droits et les revendications économiques et démocratiques de la classe ouvrière et dans lesquels la lutte pour ces revendications est organisée en commun. Elle s’efforce de réaliser l’unité et la solidarité de classe des syndicats de classe au niveau national et international. Il s’agit de lutter pour que les syndicats de classe dominent au sein des syndicats qui capitulent et s’accordent avec la bourgeoisie.

9) La Ligue anti-impérialiste défend les droits des paysans pauvres et sans terre et des travailleurs agricoles contre l’exploitation et le pillage féodaux, semi-féodaux et capitalistes-impérialistes. La Ligue anti-impérialiste adopte le slogan “La terre pour les sans-terre” et la révolution agraire qui éliminera la domination semi-féodale et impérialiste sur tous les paysans. Elle soutient les luttes visant à détruire tous les grands propriétaires terriens et les grands propriétaires fonciers par des moyens révolutionnaires.

10) La Ligue anti-impérialiste lutte contre la discrimination, le racisme et l’oppression nationale exercés par les impérialistes et les classes dirigeantes soumises et collaboratrices. Elle défend inconditionnellement le droit à l’autodétermination des minorités nationales et des nations opprimées.

11) La Ligue anti-impérialiste s’oppose à la suppression et au mépris des croyances religieuses et sectaires et considère que cela fait partie de la lutte pour la démocratie.

12) La Ligue anti-impérialiste soutient tous les efforts en faveur de l’émancipation des travailleuses, des ouvrières et des paysannes pauvres qui vivent sous l’oppression patriarcale, qui sont opprimées et réprimées parce qu’elles sont des femmes et qu’elles appartiennent à une classe exploitée. Elle estime que la véritable émancipation des femmes peut être réalisée par l’émancipation de tous les opprimés, et tous ses efforts visent à atteindre cet objectif.

13) La Ligue anti-impérialiste s’oppose à la suppression et à l’oppression des personnes en raison de leur orientation sexuelle et considère que cela fait partie de la lutte pour la démocratie.

14) La Ligue anti-impérialiste considère la jeunesse du peuple comme une partie très importante de la lutte anti-impérialiste et s’efforce de l’impliquer activement dans la lutte anti-impérialiste.

15) La Ligue anti-impérialiste défend le droit à l’éducation en général. En particulier, elle lutte pour l’élimination des obstacles à l’accès à l’éducation pour les jeunes opprimés et pauvres. L’LAI est favorable à ce que l’éducation s’inscrive dans le cadre de principes scientifiques et soit au service du peuple. Elle rejette l’éducation en tant que marchandise.

16) La Ligue anti-impérialiste lutte pour le libre développement de la culture démocratique de tous les peuples et de toutes les nations et soutient en particulier tous les efforts visant à développer la culture nationale des nations opprimées.

17) La Ligue anti-impérialiste définit la lutte pour l’interdiction du travail des enfants comme l’une de ses tâches les plus importantes.

18) La Ligue anti-impérialiste lutte pour le droit à un logement sain et vivable, qui est l’un des droits de l’homme les plus fondamentaux, et soutient les luttes pour la réalisation de ce droit.

19) La Ligue anti-impérialiste reconnaît et lutte pour l’accès inconditionnel et libre de toutes les classes et couches opprimées à tous les droits liés à la santé comme l’un des droits fondamentaux.

20) La Ligue anti-impérialiste lutte pour la protection des migrants contre la discrimination, le racisme chauvin, la persécution et l’oppression dans les pays d’origine. L’LAI reconnaît la migration causée par la destruction impérialiste comme un droit et lutte en même temps contre les causes et les conséquences de la migration induite par l’impérialisme.

21) La Ligue anti-impérialiste représente directement les objectifs anti-impérialistes du mouvement environnemental. La Ligue anti-impérialiste lutte contre la destruction de la nature et des habitats de tous les êtres vivants, y compris les humains, à des fins de maximisation du profit. Lorsqu’il s’agit de questions environnementales, le bien-être des personnes et la protection de leurs habitats sont prioritaires.
Elle lutte contre la destruction de l’environnement naturel, contre les mégaprojets impérialistes qui détruisent les habitats traditionnels des agriculteurs et des peuples indigènes, et contre toutes les formes d’oppression des peuples indigènes.

 

Translator
Nous partageons un texte publié par la Ligue Anti-impérialiste ce 2 juin 2024. La fondation de la Ligue Anti-impérialiste a été annoncée le 23 décembre 2023, par un communiqué publié dans le média international The Red Herald.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *